01 43 07 85 15

ENTRETIEN VMC

Nos services : hygiène de l’air

Entretien VMC

Les risques et nuisances


Un système de ventilation d’air non entretenu ou mal réglé apportera à terme :

  • Des problèmes d’hygiène : développement des germes dangereux dont la légionellose (surtout dans les installations climatisées et ventilations forcées).
  • Des bruits intempestifs et gênants.
  • Un manque d’aspiration (humidité, moisissures, odeurs, maladies ….).
  • Une panne de l’installation.
  • Une consommation énergétique plus importante.

Les solutions PRO HYGIENE SOLUTION


Nos équipes techniques sont formées pour réaliser l’entretien des systèmes d’air (entretien VMC -ventilation mécanique contrôlée-, ventilation naturelle et central de traitement d’air).

Nous réalisons également l’inspection/audit et travaux sur les systèmes d’air : remplacement de courroie de moteurs d’extraction VMC, vérification ou entretien de la partie électrique d’une installation …

Les interventions en entretien VMC ou ventilation naturelle consistent en un nettoyage/brossage des gaines suivies d’un enlèvement des résidus en pied de colonne ou aspiration. Une trappe de visite peut être créée en pied de colonne en cas de besoin.

Pour l’entretien VMC, la pratique de circuits de ventilation forcée suppose la mise à l’arrêt provisoire des moteurs et la condamnation des bouches d’aération qui peut se faire à partir des shunts installés dans les locaux.

La pratique des ventilations naturelles suppose une condamnation provisoire des bouches d’aération dans les différents locaux concernés.

Ces opérations supposent la mise en place d’un avis de passage et éventuellement, la condamnation provisoire de certaines zones ramonées.

Les interventions les plus courantes pour l’entretien VMC sont :

 

  • la vérification et le nettoyage des caissons d’extraction, compris grillages de protection,
  • le nettoyage des pales de ventilateurs,
  • nettoyage des pales de la turbine, de la volute, de l’intérieur du caisson et du ou des grilles anti-volatiles sur le refoulement (sur caisson et sur extrémité à la mise à l’air libre),
  • le dépoussiérage des turbines de refroidissement moteur et de leur carter,
  • la vérification de la libre rotation de la turbine, contrôle auditif des bruits des paliers roulement à billes sur moteur et turbine, courroie déposée,
  • le remplacement de ou des courroies,
  • le contrôle des alignements des poulies,
  • les vérifications des serrages des moyeux, des fixations des poulies, des attaches sur silent’bloc.
  • la vérification et le remplacement en cas d’usure des courroies de transmission lorsqu’elles existent,
  • la vérification des paliers et le graissage des roulements,
  • la vérification des caractéristiques de fonctionnement des ventilateurs : vitesse, débit/pression…
  • la vérification des disjoncteurs intégrés,
  • la vérification des connexions électriques,
  • la vérification de la fonctionnalité des moyens de coupure et protection électriques,
  • le contrôle de liaisons souples d’accouplement entre réseaux et moto ventilateur. Aspiration et refoulement, étanchéité et fonction anti-vibratile,
  • le ramonage et le nettoyage de ces conduits,
  • la vérification du bon état des manchettes souples des dispositifs de pied de conduits,
  • la vérification des trappes ou tampons de visite,
  • la vérification des purges et siphons éventuels,
  • la vérification de l’état et du fonctionnement des bouches d’entrée d’air ainsi que leur entretien et leur échange standard éventuel,
  • le nettoyage des bouches d’extraction en WC, salle de bain et cuisine.

Législation


En France, la règlementation repose sur deux principes :

  • L’aération doit être générale et permanente.
  • Elle doit balayer la totalité du logement grâce à des entrées d’air installées dans les pièces principales et des sorties placées dans les pièces de services.

Le DTU 68.2 est le cahier des clauses techniques définissant les conditions d’exécution des installations d’extraction mécanique d’air vicié dans les bâtiments à usage d’habitation, tant en construction neuve qu’en réhabilitation ou rénovation. L’ensemble des installations VMC doit être conforme à ce document.

L’article 14 de l’arrêté du 24 mars 1982 relatif à l’aération des logements confirme qu’aucun dispositif mécanique individuel, tel qu’une hotte de cuisine équipée d’un ventilateur, ne peut être raccordé à une installation collective de sortie d’air, qu’elle soit mécanique ou à tirage naturel.

L’arrêté du 25 avril 1985 du décret N°82269 du 24 mars 1982 et l’arrêté du 30 mai 1989 règlementent l’entretien des installations VMC, VMC GAZ, ventilation naturelle et qui portent notamment sur les opérations à réaliser dans le cadre d’un entretien du système VMC.

L’article 3 de l’arrêté du 24 Mars 1982 fixe les débits minimaux pour chaque pièce, quel que soit le type de ventilation, en fonction du nombre de pièces de l’habitation.

L’article 4 de l’arrêté du 24 Mars 1982 (modifié le 28 octobre 1983) indique :« Lorsque l’aération est assurée par un dispositif mécanique qui module automatiquement le renouvellement d’air du logement, de telle façon que les taux de pollution de l’air intérieur ne constituent aucun danger pour la santé et que puissent être évitées les condensations sauf de façon passagère, les débits peuvent être réduits. »

DEMANDEZ À VOUS FAIRE RAPPELER

Nous répondons à l'ensemble de vos questions

Afin de répondre au mieux à votre demande, merci de remplir les champs ci-après :