01 43 07 85 15

Destruction insectes volants

Nos services : lutte contre les nuisibles

LE SAVIEZ-VOUS ?


Nos équipes techniques solutionnent les infestations sur tous types d’insectes volants : mouches domestiques, petites mouches domestiques, mouches de ferme ou mouches d’automne, mouches des greniers, mouches charbonneuses, mouches bleues, mouches grises, mouches des sables, pollénies du lombric, mouches du vinaigre, taons, moustiques Tigre, moustiques Aedes, moustiques Anophile, moustiques Culex, sciaridés, moucherons piqueurs, guêpes jaunes, guêpes germaniques, bourdons, frelons européens et frelons asiatiques.

PRO HYGIENE SOLUTION est l’expert des solutions de destruction insectes volants (mouches, moustiques, guêpes…) en France.

Nos techniciens sont formés sur les meilleures technologies et innovations anti mouches / anti moustiques.

Certaines espèces de mouches peuvent passer du stade de l’œuf à celui de l’âge adulte en sept jours seulement. La femelle mouche pond de 900 à 1000 œufs en 4 à 5 fois. La mouche vit quelques semaines (1 à 2 mois maximum).

Les moucherons et moustiques sont attirés par les couleurs vives.

Les moustiques piquent généralement au lever du jour, au crépuscule (horloge interne pour s’alimenter). Le moustique est l’animal le plus dangereux au monde. Plus de 300 millions d’hommes sont contaminés par la malaria (paludisme) et 2 millions en meurent chaque année.

Concernant les guêpes, seules les femelles peuvent piquer et à plusieurs reprises. Elles ne piquent que lorsqu’elles se sentent menacées. En automne, les mâles et les reines éclosent et s’accouplent. Les mâles meurent ensuite immédiatement et les reines fécondées hivernent seules pour émerger au printemps pour bâtir un nouveau nid. Un nid peut contenir 20 000 guêpes.

Traiter un nid de guêpes est souvent le moyen le plus efficace pour contrôler un problème de guêpes et réduire la menace de piqûres.

Les bourdons sont des sociétés annuelles qui meurent en automne. Quelques reines fécondées hivernent et sortent d’hivernage en Mars pour bâtir une nouvelle colonie. Ce sont des prédateurs qui utilisent leur aiguillon pour tuer leurs proies ou se défendre.

Le frelon asiatique a été introduit accidentellement dans le Sud-ouest (Lot et Garonne) en 2004. Les premières espèces provenaient probablement de conteneurs de poteries chinoises importées via le port du Havre. La progression du front d’invasion est d’environ 60 km par an, le frelon étant présent sur 80 % du territoire métropolitain.

destruction insectes volants

Les risques et nuisances


Nous sommes confrontés régulièrement à la destruction insectes volants en période printanière et estivale : guêpes, frelons, mouches, moustiques, moucherons… Nous vous déconseillons de réaliser le traitement vous-même, il existe un risque de réaction allergique pour vous ou quelqu’un d’autre. Les piqûres peuvent s’avérer fatales en cas de réaction grave, particulièrement s’il s’agit de frelons ou guêpes.

Les mouches représentent un risque pour la santé humaine, les animaux domestiques et le bétail.

La mouche domestique peut transmettre des vers intestinaux ou leurs œufs, et des maladies graves (dysenterie, choléra, typhoïde, gastro entérite, tuberculose).  Elles se posent sur nos aliments après avoir été en contact avec des moisissures et matières en décomposition. Elles liquéfient leur nourriture en régurgitant des sucs digestifs et le contenu de leur estomac sur la substance alimentaire, puis aspire ce liquide par son appareil buccal suceur. Elles peuvent ainsi nous transmettre des endogermes.

Les risques et nuisances des moustiques sont nombreux :

  • Propagation de maladies virales et allergies : fièvre jaune, dengue, fièvre du Nil occidental, malaria (paludisme), salmonelle, encéphalite…
  • Dégradation de l’image, notoriété et réputation de votre établissement en matière de santé et hygiène.
  • Contamination des produits et stocks alimentaires.
  • Impact commercial et économique : baisse des revenus et de la productivité.
  • Bruits : bourdonnements incessants. Le moustique émet un bourdonnement aigu qui peut interrompre le sommeil.
  • Personnel : la peur peut entraîner un absentéisme, des difficultés à embaucher du personnel et un plus grand risque d’accidents sur le lieu de travail.

Le moustique tigre se développe de plus en plus en France. Il est très agressif envers les hommes et les animaux. Cet insecte est reconnu pour répandre le Chikungunya, la dengue et le Virus Zika dont plusieurs cas ont été recensés pour la première fois en France en 2015 et 2016.

Concernant les guêpes, une piqûre de guêpes est une expérience douloureuse. Cela peut même être traumatisant pour les jeunes enfants. Une piqûre de guêpes peut même être mortelle pour les personnes allergiques au venin des guêpes. Cette réaction allergique s’appelle un choc anaphylactique.

Le frelon asiatique est très dangereux. Entre 8 et 12 piqûres, la victime doit être hospitalisée en urgence. Le frelon asiatique met en danger les ruchers occidentaux étant donné que nos abeilles melifères n’ont pas encore élaboré une stratégie de défense à ce nouveau prédateur.

Les solutions PRO HYGIENE SOLUTION


Pour procéder à la destruction insectes volants, nous utilisons nos meilleurs insecticides. Les insecticides sont des substances actives ou des préparations ayant la priorité de tuer les insectes, les larves mais pas les œufs. Afin de pallier à des cas de résistances, nous avons une gamme d’insecticide large pour éradiquer les insectes : carbamates, organochlorés, organophosphorés, pyréthrinoïdes, oxadiazines, phenylpyrazoles et néonicotinoïdes. Ces insecticides peuvent être utilisés sous différentes formulations : micro encapsulés, générateur d’aérosol, concentré émulsionnable, fumigène, nébulisation à chaud, laque, liquide pour application à très bas volume ULV, granulés à disperser dans l’eau, poudre mouillable et appâts (gel attractif alimentaire).

De nouvelles solutions alternatives en matière de destruction insectes volants émergent depuis une dizaine d’années : lutte physique (utilisation du CO2 ou azote liquide, vapeur sèche, housses) et lutte éthologique (capture avec des phéromones et plaques englués).

Nous utilisons aussi nos appareils UV (ultra-violet) à large spectre permettent la capture de tous types d’insectes volants (sauf les mites). Nous avons des produits avec différentes finitions (inox, PVC, personnalisable), coloris, configurations d’installation (murale, suspendue, posée, encastrée, zone ATEX) et design.

Nos DEIV (Destructeur Electrique à Insectes Volants) intégrant une plaque de glue est une gamme spécifiquement créée afin de répondre aux nouvelles normes de sécurité alimentaire. Les appareils sont conçus pour éviter la dispersion des fragments d’insectes et permettent de capturer les plus petits insectes.

Ces produits sont dotés de véritables avancées techniques :

  • Transformateur non résonant.
  • Grille de protection permettant un accès rapide pour un entretien facile.
  • Grilles d’électrocution amovibles.
  • Déflecteurs de courants d’air pour éviter la chute d’insectes morts hors du bac collecteur.

Ces caractéristiques techniques permettent d’avoir un produit silencieux, compact et hygiénique.

Législation


 

L’obligation de se protéger contre la présence d’insectes nuisibles et de rongeurs est définie dans les règlements sanitaires départementaux et la circulaire du 9 août 1978, articles 125.1 et 130.5.

Les établissements qui remettent des aliments directement aux consommateurs doivent établir un plan de dératisation et désinsectisation – destruction insectes volants et rampants (article 17 de l’arrêté ministériel du 9/05/95). La société de service établit le cahier des charges qui mentionne : les produits utilisés avec le numéro d’homologation, la fiche technique précisant les risques et les conseils de sécurité, l’emplacement des pièges, le plan de mise en œuvre et les fréquences d’intervention établis par la société de service.

Les propriétaires d’immeubles ou établissements privés, les directeurs d’établissements publics doivent prendre toutes les mesures afin d’éviter l’introduction des rongeurs et tenir constamment en bon état d’entretien les dispositifs de protection et de prévention ainsi mis en place. Ils doivent, conjointement avec les locataires ou occupants, vérifier périodiquement si les caves, cours, égouts particuliers, entrepôts, locaux commerciaux, locaux à poubelles et logements des animaux domestiques ne sont pas envahis par ces nuisibles et faire évacuer tous dépôts de détritus et déchets susceptibles de les attirer. Lorsque la présence de rongeurs est constatée, les personnes visées aux alinéas ci-dessus sont tenues de prendre sans délai les mesures prescrites par l’autorité sanitaire en vue d’en assurer la destruction et l’éloignement. La même obligation s’impose lors de la démolition des immeubles ainsi que sur des chantiers de construction.

Concernant les sanctions, le responsable devra s’acquitter d’une amende de 5ème classe si l’infraction est constatée par un agent de salubrité (article 20 du décret 91-409 du 26 avril 1991) : sanctions administratives, civiles et pénales en cas d’intoxication alimentaire.

Pour les locaux d’habitation, l’article 23-1 du règlement sanitaire départemental type impose la dératisation en cas de prolifération. Le règlement sanitaire départemental stipule dans son article 120 que « toutes les mesures doivent être prises si la pullulation de ces animaux est susceptible de causer une nuisance ou un risque de contamination de l’homme par une maladie transmissible

DEMANDEZ À VOUS FAIRE RAPPELER

Nous répondons à l'ensemble de vos questions

Afin de répondre au mieux à votre demande, merci de remplir les champs ci-après :